explication role certificat ssl

Comment les certificats SSL préviennent-ils des cybermenaces ?

Avec un nombre croissant d’entreprises sur Internet, le besoin de sécurité des données s’est multiplié. En effet, selon un rapport d’IBM de 2021, la violation de données coûte en moyenne 4,24 millions de dollars aux entreprises.

Un chiffre stupéfiant qui est appelé à augmenter dans les années à venir, c’est pourquoi les entreprises doivent prendre aux sérieux les cyberattaques.

L’époque où les petites entreprises se pensaient à l’abri puisqu’elles ne disposaient pas d’une quantité importante de données est désormais révolue. Il serait bon qu’elles prennent en compte que les pirates informatiques n’épargnent plus personne, pas même les hôpitaux !

Alors, quelle est la solution ? La meilleure façon d’empêcher de telles attaques est d’installer un certificat générique digicert SSL. Vous vous demandez de quoi il s’agit ? Alors lisez la suite.

Qu’est-ce qu’un certificat SSL ?

Vous avez probablement déjà vu le cadenas sécurisé devant l’adresse d’un site internet ainsi que le https au lieu du http : il s’agit d’un chiffrage des échanges de données.

role certificat ssl https

Un certificat SSL (Secure Socket Layer) est un protocole de sécurité qui lie une clé cryptographique aux informations d’un site Web et empêche l’intervention de tiers.

Le SSL facilite l’interaction sécurisée entre le serveur d’un site web et votre navigateur web. Il protège les données en établissant un réseau de communication sécurisé où personne ne peut voir ce qui est transféré. Mais le SSL ne se limite pas à ce rôle.

Si un site de e-commerce souhaite accepter des paiements en ligne, il se doit de respecter les directives PCI (Payment Card Industry) qui est une norme de sécurité pour renforcer les contrôles autour des données des titulaires de carte afin de réduire la fraude par carte bancaire.

Selon ces directives, si un site web veut accepter des paiements en ligne, il doit disposer d’un certificat SSL comme le propose SSL2BUY par exemple.

De plus, les moteurs de recherche comme Google ont également déclaré dans leur récente mise à jour de l’expérience des pages qu’un certificat SSL est obligatoire pour tous les sites Web afin d’être classés sur la page de résultats des moteurs de recherche.

Nous savons tous combien le classement dans les moteurs de recherche est important pour une entreprise. Sans un bon classement, aucune visibilité pour votre marque. Et tous les efforts pour créer une image de marque positive seront réduits à néant. Par conséquent, les entreprises en ligne doivent acquérir un certificat SSL pour garantir des connexions sécurisées, une plus grande confiance des clients et un meilleur classement dans les SERP.

Que faire si je n’ai pas de certificat SSL ?

Les sites web non SSL doivent supporter de lourdes pertes. Les moteurs de recherche comme Google les marginalisent en affichant l’information “non sécurisé” chaque fois qu’un utilisateur essaie de visiter un site web sans certificat SSL, sans parler de leur classement.

De plus, les sites web non-SSL font courir de graves risques aux données de leurs clients. Toutes les communications effectuées sur ces sites sont transmises en clair, ce qui permet d’accéder facilement aux données des clients, telles que les mots de passe, les adresses, les noms d’utilisateur, les coordonnées bancaires, les numéros de carte de crédit, etc.

Et, comme mentionné plus haut, les sites sans SSL ne sont pas autorisés à accepter des paiements en ligne, ce qui restreint encore davantage leurs libertés.

Après avoir appris ce qu’est le SSL, vous devez aussi vous interroger sur les différents types de certificats SSL, c’est ce que nous allons voir ensemble.

Les différentes types de certificats SSL

ssl vs sans ssl

Les certificats SSL peuvent être classés en deux catégories :

  1. les types de validation.
  2. le nombre de domaines et de sous-domaines sécurisés.

Examinons chacun d’entre eux :

Certificat SSL à validation étendue (EV)

La validation étendue est obtenue après la vérification la plus stricte et la plus rigoureuse des antécédents.

Avant de remettre les certificats EV, la validité du domaine standard, l’emplacement de l’entreprise, l’identité, l’autorité émettrice du certificat, la propriété et bien d’autres informations sont vérifiés.

Pour obtenir ce certificat numérique, les propriétaires doivent soumettre leurs documents d’identification personnelle et d’entreprise pour vérification.

Ce sont les certifications les plus chères, car elles offrent le plus haut niveau de validation des sites Web.

Certificat SSL à validation organisationnelle (OV)

Les vérifications des antécédents concernant l’existence de l’entreprise et du propriétaire sont effectuées pour obtenir ce certificat.

Mais ces vérifications ne sont pas aussi rigoureuses que pour le certificat EV. Il est abordable pour les entreprises et peut être obtenu en quelques jours après la demande.

Certificat SSL à validation de domaine (DV)

Les entreprises ou les propriétaires uniques qui souhaitent vérifier rapidement la connexion de leur site doivent opter pour un certificat à validation de domaine.

Dans un certificat DV, seule la propriété du domaine est vérifiée et un certificat est émis sur les domaines et sous-domaines sécurisés.

Maintenant que vous connaissez tous les types de certificats SSL, voyons comment le SSL fonctionne pour protéger toutes les communications et réduire à néant toutes les tentatives des cybercriminels de nuire.

Comment fonctionne un certificat SSL ?

role protocole ssl

Le SSL protège les données sensibles des utilisateurs grâce à un processus appelé “poignée de main SSL” (handshake en anglais). Sans plus attendre, examinons le processus :

  1. Le navigateur web tente de se connecter au serveur web d’un site sécurisé par SSL.
  2. Le navigateur demande au serveur de s’identifier.
  3. Le serveur du site Web envoie une copie d’un certificat SSL signé numériquement au navigateur en réponse.
  4. Le navigateur vérifie alors si la copie du certificat est authentique et, si c’est le cas, la signale à un serveur web.
  5. Le serveur web signe un accusé de réception numérique et le transmet au navigateur pour lancer la session de cryptage.
  6. Enfin, les données partagées entre le serveur web et le navigateur sont cryptées.

Si ce processus peut vous sembler long, il se déroule en quelques millisecondes.

Après avoir abordé tous les points du SSL, certaines personnes peuvent encore avoir des doutes sur le piratage SSL. Ils doivent se demander si leur certificat SSL est inviolable.

Le certificat SSL peut-il être piraté ?

Il est improbable d’assister à une compromission SSL car il ne fonctionne pas pour protéger notre site Web. Il sert plutôt à protéger la connexion de votre site Web.

Si vous disposez de mots de passe médiocres, d’un CMS obsolète, d’une absence d’authentification à deux facteurs et d’une mauvaise hygiène de contrôle des administrateurs, aucun SSL ne peut vous protéger.

Les pirates ne cherchent pas à compromettre les certificats SSL. Ils cherchent plutôt à compromettre l’ensemble de votre site Web.

Il est donc préférable de travailler sur des pratiques de cybersécurité plutôt que de s’inquiéter des certificats SSL. La plupart des certificats SSL ne sont jamais compromis.

Conclusion

Vous devez avoir une idée de l’importance des protocoles de sécurité pour votre site Web. Mais la simple installation de ces protocoles ne vous aidera pas. Vous, ainsi que votre personnel, devez maintenir une cyber-hygiène stricte en créant des politiques d’accès et de mots de passe complets pour les administrateurs.

Vos logiciels doivent être à jour, et tous les cerveaux travaillant sur leurs ordinateurs doivent être prêts à relever des défis tels que les attaques de phishing, les attaques de ransomware, les attaques man-in-the-middle, etc.

guest
0 Commentaires
Evaluation en ligne
Voir tous les commentaires