Comment devenir le roi de la silicon valley ?

silicon valley

Pendant que certains rêvent de s’installer en Californie pour les plages paradisiaques, vous, vous y êtes attiré par les nombreuses technologies de pointe. Désirez passer toute sa journée confiné dans un bureau au lieu de profiter du beau temps ? Ce qui pense qu’un travail dans la Silicone valley équivaut à métro-boulot-dodo n’ont jamais visité les bureaux de Google.

La silicone valley, vous en rêvez et vous savez qu’un jour, vous en serez le roi. Trêve de songes ! Il est temps de passer à l’action avec ces conseils pratiques.

1- Maîtriser son pitch sur le bout des doigts

Si, le temps d’un voyage en ascenseur, vous aviez l’opportunité de présenter votre projet à un acteur majeur, que diriez-vous ? Vous n’avez que 30 secondes, maximum 45, pour convaincre Oprah Winfrey de vous octroyer une place dans son écurie.

Avec moins d’une minute, pas de temps à perdre avec les fioritures. Time is money. Vous jouez votre avenir.

time is money

Un pitch bien construit se présente sous cette forme : “Mon entreprise X aide (clients) à (bienfait de votre produit/service) en (description du produit/service). Nous nous distinguons de nos compétiteurs car (avantage concurrentiel).”

En 30 secondes, vous devez être capable de faire ressortir la plus-value de votre projet. Cela ne s’improvise pas du jour au lendemain. Entraînez-vous devant votre miroir, et quand vous serez prêt, vous pourrez enfin sortir affronter le monde.

2- Réseauter, réseauter et encore réseauter

L’important n’est pas qui vous connaissez, mais qui vous connaît. La concurrence est rude dans la vallée de tous les rêves. D’autres entrepreneurs, comme vous, désirent ardemment convaincre les business angels et lever des millions.

Et oui, vendre son produit compte autant voir plus qu’y travailler. Ne laissez pas de place au hasard. Soignez votre apparence, utilisez des carte de visite professionnelles et sortez autant que possible.

3- Être à l’aise avec les technologies numériques

Ne soyez pas surpris s’il vous est demandé de passer un entretien sur Skype. Les Etats-Unis sont un pays immense. Votre investisseur potentiel vit peut-être à l’autre bout du continent. Avant de se déplacer, il a besoin d’être sûr de vos capacités.

Et quoi de mieux pour le faire que de se connecter d’abord sur internet ? Vous trépignez surtout d’impatience de partager vos carte de visite gratuite d’une qualité exceptionnelle, mais le papier n’est pas toujours la clé.

LinkedIn, Skype, Twitter deviendront vos nouveaux alliés dans la conquête de la technopole. En outre, en réduisant l’usage de papier, vous faites un beau geste pour la planète. Souriez, vous aidez à la conservation de la forêt amazonienne !

Keep pushing yourself

Réussir dans la silicone valley n’est pas impossible, mais ce ne sera pas facile. Si vous croyez qu’un projet bien ficelé et un beau sourire vous ouvriront toutes les portes, vous faites fausse route.

Vous essaierez et vous échouerez. Vous réessayerez et échouerez de nouveau. Mais, n’abandonnez pas. Soyez persévérant !

Rédiger un Commentaire

avatar