Une puce NFC indétectable permet de pirater les smartphones !

hack puce nfc-infoidevice

Seth Wahle est un ingénieur dans la société APA Wireless spécialisée dans la technologie sans fil. Le jeune ingénieur s’est carrément implanté une puce NFC dans la main afin de pirater les smartphones sous Android.

Cette méthode de biohacking dévoile une nouvelle manière d’acquérir en toute discrétion les informations personnelles d’un smartphone. La puce est injectée sous la peau, dans le cas de l’ingénieur c’est entre le pouce et l’index, et est indétectables par les portiques de sécurité.

Seuls les rayons X peuvent dévoiler la présence de cette capsule Schott 8625 en bio-verre qui est utilisée pour marquer le bétail d’habitude.

puce nfc integree-infoidevice

Une fois le portable en main, la puce NFC (Near Field Communications) -chargée avec un programme spécifique- oblige le téléphone Android d’ouvrir un lien spécifique pour installer un fichier malveillant pour se connecter à un serveur à distance et récupérer toutes les données … y compris les mots de passe !

Seth Wahle prendra la parole lors de la “Hack Miami Conference” qui se déroulera du 15 au 17 mai, pour présenter sa découverte.

Les possesseurs d’iPhones pourraient se sentir à l’abri de cette faille mais il n’en est rien, car je vous rappelle que la puce NFC est indépendante du système d’exploitation et un tel hack pourrait très bien avoir une plus grande portée.
5 Commentaires
Evaluation en ligne
Voir tous les commentaires
Tweetez
Partagez
Partagez
Enregistrer